Les micro-crédits

Il faut des sommes suffisantes pour pouvoir se lancer.
Il faut des compétences ou une formation et un suivi régulier.
Les quelques exemples des articles ci-dessous nous aident à réfléchir sur ce type d’aide.
Nous sommes très perplexes devant les entreprises de micro-crédits avec des intérêts très élevés ( 40 à 100%) et des sommes prêtées très faibles, derrière lesquelles se cachent souvent des banques ou qui sont organisées comme des banques. L’opacité des structures et les principes de recouvrement posent des problèmes.


Actualités

  • Informations sur l’assassinat du président haïtien

    Le premier rapport complet du Rnddh (l’organisme indépendant sur les droits humains en Haïti) sur l’assassinat du président de la République d’Haïti.
    Les noms des responsables, des exécutants, des morts, des personnes détenues...
    Cet organisme a dans les années passées, donné de nombreuses informations sur les massacres des gangs, la corruptions diverses.
    Pour lire ce rapport, suivre le lien ci-dessous.

    http://1ykp.mj.am/lnk/AVIAADoIcM4AAAAAAAAAADykS2wAAKV3JS4AAAAAAAIK7ABhKbbZEHgVRf7GRKeJvRO5mFdXyQAB9NM/15/RKTa46UHzwbEFAWtSpJRqQ/aHR0cHM6Ly93d3cuYWx0ZXJwcmVzc2Uub3JnL3NwaXAucGhwP2FydGljbGUyNzM1Nw

    Voir en ligne : Le Président trahi par sa garde rapprochée

  • Violence en Haïti. Tentative d’assassinat sur un journaliste.

    La violence augmente en Haïti. Personnalités politiques, juges, avocats, mais aussi membres de la société civile sont des cibles pour des groupes difficiles à identifier.
    Les enlèvement avec rançons, suivis d’assassinats sont de plus en plus nombreux.
    Inquiétude pour un pays qui semble glisser de plus en plus vers l’anarchie et une violence incontrôlée et la misère qui s’étend.

    Voir en ligne : Journalistes attaqués en Haïti

  • Depuis de nombreux mois, les assassinats se...

    Depuis de nombreux mois, les assassinats se succèdent, les actes de barbarie des gangs se multiplient sans que rien ne soit fait.
    De très nombreux quartiers sont sous la domination de ces gangs, que rien n’arrête, pour terroriser des populations que la situation a depuis longtemps jetée dans la misère la plus inacceptable.
    La nouvelle a fait l’effet d’une onde de choc dans le pays. Evelyne Sincère, jeune étudiante de 21 ans, kidnappée, le 29 octobre dernier a été tuée. Son corps sans vie a été retrouvé sur un amas de détritus, le 1er novembre. Sa famille n’avait pu réunir la rançon demandée par les ravisseurs.
    Voir notre lien. (article de France Info)

    « Après avoir diminué régulièrement depuis mars pour atteindre une moyenne mensuelle de 3,5, le nombre d’enlèvements est passé à 19 en juillet, les gangs étant retournés à des activités plus lucratives après des semaines d’intenses négociations et d’affrontements. Au total, 32 personnes (dont 9 femmes et 3 enfants) ont été enlevées, contre 25 au cours des trois mois précédents (dont 7 femmes et 7 enfants), ce qui représente une augmentation de 28 % », avait indiqué le dernier rapport des Nations unies sur Haïti.

    Voir en ligne : Une étudiante assassinée. La barbarie continue en Haïti.

  • Abi lauréat de "The Voice"

    https://lenouvelliste.com/article/217333/abi-champion-de-the-voice-france-2020
    Anecdotique vu la situation actuelle, mais sympa quand même, le gagnant de The Voice est haïtien d’origine. Il est né à Fonds des nègres, dans la campagne haïtienne.
    Beau parcours. Belles voix. Félicitations jeune homme !
    Quand j’allume la radio ou la télévision, c’est la plupart du temps une longue litanie de lamentations. Rein ne va dans ce pays, la France est raciste, la France est une dictature, la misère règne !!!... Pour ceux qui ont mis le nez dehors ; qui ont vu le monde tel qu’il est (en dehors des circuits touristiques), il est facile de constater que notre pays n’a guère d’équivalent sur la planète. Pour la liberté, pour la démocratie, pour le partage, pour la solidarité, pour le respect des différences, il y a encore à faire, c’est sûr. Il y a toujours à faire. Mais nous n’avons pas de leçons à recevoir.
    Il faut sans aucun doute dénoncer la brebis galeuses, dans tous la domaines, mais j’aimerais vraiment que ceux qui habitent ce pays soient un peu plus positifs, participent davantage pour le bien de tous, et voient ce qui est bien, quand c’est bien.
    La presse a une part de responsabilité. Regardez bien les questions posées aux gens que l’on interroge, experts ou pseudo experts, chroniqueurs, savants ou simples citoyens...les questions sont toujours orientées vers le mauvais côté des choses.
    Soyons honnêtes, regardons avec sincérité ce magnifique pays, bougeons nous, participons, et cessons de geindre.
    La misère du monde, la souffrance des populations est telle, dans tant de pays de monde, que nous devrions mieux mesurer à quel point nous avons de la chance de vivre dans ce pays. La preuve est que ce sont les étrangers qui nous le disent. Qu’est que le pays peut faire pour moi...ou qu’est que je peux faire pour ce pays ?

    Voir en ligne : Abi vainqueur de "The Voice".

  • Problème à Cité Soleil. 21 mars 2020.

    Message du directeur de l’école Fraternité à Cité Soleil. Aujourd’hui 21 mars.
    « Bonsoir Madame Annie,
    Nous avons un problème, ici, à Cité Soleil. Il y a la guerre depuis 2 jours. Les bandits ont chassé tous les habitants de la zone, ils ont dû quitter leurs maisons et beaucoup dorment à la belle étoile.
    Beaucoup d’entre eux se sont réfugiés dans les écoles, qui étaient fermées à cause du corona virus. Il y a quarante personnes réfugiées dans notre école avec des enfants.
    La situation est très difficile ici à Cité soleil. En plus du Corona cela vient encore compliquer les choses pour nous. Je vais vous envoyer quelques photos. »

    Commentaire :
    La guerre des gangs n’est pas terminée à Cité Soleil. C’est le plus grand et le plus pauvre des bidonvilles du continent américain. Ils s’entretuent avec des armes lourdes, et grâce aux trafics divers, aux compromissions et aux corruptions, aux manipulations de diverses puissances de l’ombre, ils sont beaucoup mieux armés que la police ou l’armée et n’hésitent à perpétrer des massacres pour faire régner la terreur.
    N’avons-nous pas vu, il y a peu, l’armée se confronter à la police et se tirer dessus mutuellement ? Les habitations sont si fragiles, dans les bidonvilles, que les balles traversent les maisons et que les habitants sont obligés de fuir pour sauver leur vie et celle de leurs enfants. Les gangs les chassent pour s’approprier le peu qu’ils possèdent.

    La menace de l’épidémie, qui logiquement n’épargnera pas plus Haïti que les autres pays, crée une atmosphère terriblement angoissante.
    Comment les habitants, qui survivent, dans les quartiers très pauvres du pays, dans des conditions d’hygiène déplorable, dans la promiscuité, pourraient- ils se prémunir contre l’infection ? (voir notre article : « La vie à Cité Soleil »)
    Comment des gens qui ont, en temps ordinaire, le plus grand mal à trouver chaque jour de quoi se nourrir et nourrir leurs enfants, pourraient-ils faire des provisions ?
    Comment pourrait-on demander aux habitants de rester confinés alors que le peu d’eau potable, par exemple, qu’ils achètent en bonbonnes chaque jour, manquerait aussitôt et qui sans les petits marchés du commerce informel, manqueraient aussitôt de nourriture ?
    Comment des hôpitaux, qui manquent de tout, pourraient-ils prendre en charge des patients qui nécessitent des réanimations, alors que les gens attendent dès 4 heures du matin, devant les établissements, qu’on les prenne en charge ? Les malades doivent payer des médicaments hors de prix et souvent frelatés, et finalement finissent, si les cas sont graves, pour certains d’entre eux, par mourir dans les couloirs, comme au temps du Choléra ?
    En plus, il est fort possible que la menace de l’infection génère des conduites irrationnelles et de nouvelles violences, comme cela a été le cas dans le nord Est du pays, il y a quelques jours. (voir notre article sur le Corona virus en Haïti dans les nouvelles brèves).
    Quand nous connaissons la situation de ces gens, nous pouvons largement relativiser celle des pays riches où nous vivons.
    Si vous pouvez aider ces enfants, merci de votre geste.
    Bon courage à tous.

Articles de cette rubrique

  • Un micro-crédit pour Agathe

    par Gérard

    Cet autre exemple de micro crédit permettra à Agathe, qui a perdu sa machine dans le séisme, de reprendre son métier de couturière.

  • Léona monte son petit restaurant

    par Gérard

    Enfants-soleil a aidé une de nos employées à la cantine l’école Fraternité de Cité Soleil à ouvrir un petit restaurant à Port au Prince, grâce à un prêt sans intérêt.

  • Les images du restaurant de Leona

    par Gérard

    Vous avez lu l’histoire de léona et de son micro crédit. Un micro-projet qui lui permet de devenir entièrement autonome et de nourrir sa famille en devenant la "patronne" d’un petit restaurant populaire. Voici les images de ce petit restaurant qui fonctionne maintenant depuis trois mois.
    C’est (...)