Fédération Enfants Soleil

À la une

  • Présentation de l’association

    L’Association Enfants Soleil a été créée en Juin 1998. Enfants-Soleil est une association de solidarité internationale, reconnue d’intérêt général, à but non lucratif, sans appartenance politique, syndicale (...)

Actualités

  • Abi lauréat de "The Voice"

    https://lenouvelliste.com/article/217333/abi-champion-de-the-voice-france-2020
    Anecdotique vu la situation actuelle, mais sympa quand même, le gagnant de The Voice est haïtien d’origine. Il est né à Fonds des nègres, dans la campagne haïtienne.
    Beau parcours. Belles voix. Félicitations jeune homme !
    Quand j’allume la radio ou la télévision, c’est la plupart du temps une longue litanie de lamentations. Rein ne va dans ce pays, la France est raciste, la France est une dictature, la misère règne !!!... Pour ceux qui ont mis le nez dehors ; qui ont vu le monde tel qu’il est (en dehors des circuits touristiques), il est facile de constater que notre pays n’a guère d’équivalent sur la planète. Pour la liberté, pour la démocratie, pour le partage, pour la solidarité, pour le respect des différences, il y a encore à faire, c’est sûr. Il y a toujours à faire. Mais nous n’avons pas de leçons à recevoir.
    Il faut sans aucun doute dénoncer la brebis galeuses, dans tous la domaines, mais j’aimerais vraiment que ceux qui habitent ce pays soient un peu plus positifs, participent davantage pour le bien de tous, et voient ce qui est bien, quand c’est bien.
    La presse a une part de responsabilité. Regardez bien les questions posées aux gens que l’on interroge, experts ou pseudo experts, chroniqueurs, savants ou simples citoyens...les questions sont toujours orientées vers le mauvais côté des choses.
    Soyons honnêtes, regardons avec sincérité ce magnifique pays, bougeons nous, participons, et cessons de geindre.
    La misère du monde, la souffrance des populations est telle, dans tant de pays de monde, que nous devrions mieux mesurer à quel point nous avons de la chance de vivre dans ce pays. La preuve est que ce sont les étrangers qui nous le disent. Qu’est que le pays peut faire pour moi...ou qu’est que je peux faire pour ce pays ?

    Voir en ligne : Abi vainqueur de "The Voice".

  • Le bilan de l’année 2019 et les comptes de...

    Le bilan de l’année 2019 et les comptes de résultats de l’exercice sont disponibles dans la rubrique "l’association". Puis "Assemblées générales.
    Il faut dérouler le menu jusqu’à "Articles de cette rubrique"

    Compte tenu de l’impossibilité de nous réunir en Assemblée générale, nous envoyons aux adhérents ces documents.
    Merci, si vous êtes adhérent, à jour de vos cotisations, de faire vos remarques, commentaires demandes de rectification et de nous contacter pour le valider.
    merci.

  • Problème à Cité Soleil. 21 mars 2020.

    Message du directeur de l’école Fraternité à Cité Soleil. Aujourd’hui 21 mars.
    « Bonsoir Madame Annie,
    Nous avons un problème, ici, à Cité Soleil. Il y a la guerre depuis 2 jours. Les bandits ont chassé tous les habitants de la zone, ils ont dû quitter leurs maisons et beaucoup dorment à la belle étoile.
    Beaucoup d’entre eux se sont réfugiés dans les écoles, qui étaient fermées à cause du corona virus. Il y a quarante personnes réfugiées dans notre école avec des enfants.
    La situation est très difficile ici à Cité soleil. En plus du Corona cela vient encore compliquer les choses pour nous. Je vais vous envoyer quelques photos. »

    Commentaire :
    La guerre des gangs n’est pas terminée à Cité Soleil. C’est le plus grand et le plus pauvre des bidonvilles du continent américain. Ils s’entretuent avec des armes lourdes, et grâce aux trafics divers, aux compromissions et aux corruptions, aux manipulations de diverses puissances de l’ombre, ils sont beaucoup mieux armés que la police ou l’armée et n’hésitent à perpétrer des massacres pour faire régner la terreur.
    N’avons-nous pas vu, il y a peu, l’armée se confronter à la police et se tirer dessus mutuellement ? Les habitations sont si fragiles, dans les bidonvilles, que les balles traversent les maisons et que les habitants sont obligés de fuir pour sauver leur vie et celle de leurs enfants. Les gangs les chassent pour s’approprier le peu qu’ils possèdent.

    La menace de l’épidémie, qui logiquement n’épargnera pas plus Haïti que les autres pays, crée une atmosphère terriblement angoissante.
    Comment les habitants, qui survivent, dans les quartiers très pauvres du pays, dans des conditions d’hygiène déplorable, dans la promiscuité, pourraient- ils se prémunir contre l’infection ? (voir notre article : « La vie à Cité Soleil »)
    Comment des gens qui ont, en temps ordinaire, le plus grand mal à trouver chaque jour de quoi se nourrir et nourrir leurs enfants, pourraient-ils faire des provisions ?
    Comment pourrait-on demander aux habitants de rester confinés alors que le peu d’eau potable, par exemple, qu’ils achètent en bonbonnes chaque jour, manquerait aussitôt et qui sans les petits marchés du commerce informel, manqueraient aussitôt de nourriture ?
    Comment des hôpitaux, qui manquent de tout, pourraient-ils prendre en charge des patients qui nécessitent des réanimations, alors que les gens attendent dès 4 heures du matin, devant les établissements, qu’on les prenne en charge ? Les malades doivent payer des médicaments hors de prix et souvent frelatés, et finalement finissent, si les cas sont graves, pour certains d’entre eux, par mourir dans les couloirs, comme au temps du Choléra ?
    En plus, il est fort possible que la menace de l’infection génère des conduites irrationnelles et de nouvelles violences, comme cela a été le cas dans le nord Est du pays, il y a quelques jours. (voir notre article sur le Corona virus en Haïti dans les nouvelles brèves).
    Quand nous connaissons la situation de ces gens, nous pouvons largement relativiser celle des pays riches où nous vivons.
    Si vous pouvez aider ces enfants, merci de votre geste.
    Bon courage à tous.

  • Livraison aux cantines. Ambassade de France.

    Nous avons reçu les premières aides de l’Ambassade de France pour les trois écoles :

    Massawist à Verrettes, 220 élèves
    Fraternité à Cité soleil 224 élèves
    Timoun Restaveks à Belair. 100 élèves.

    Il faut pour ces écoles servir environ 110000 repas dans une année

    Voici le mail de Jérémie Wilglais notre représentant en Haïti.

    Lors de la livraison des sacs de riz j’ai reçu :

    120 sacs de 50 kg réparties comme suit :
    48 (Ecole Massawiwt) 48 (Ecole Fraternité) 23 (Ecole Belair),
    un sac est resté aux manutentions,
    les gars du camion n’ont pas voulu rentrer à Cité Soleil on a déchargé au parking d’Aciérie d’Haïti.

    Pour les haricots et Maïs j’ai reçu :

    20 sacs de 50 kg de maïs ( 8, 8, 4 ) et
    40 sacs de haricots de 25kgs ( 16, 16, 8 )

    Normalement on devrait recevoir le double pour les haricots, soit 2 tonnes (80 sacs), étant donné qu’il n’avait pas suffisamment pour livrer la totalité, l’Agronome a ordonné de livrer en attendant ces 40 sacs et la différence arrivera après.
    Je dois le lui signaler dans un mail.

    Bien sûr, cette aide ne suffit pas et les associations Enfants-Soleil et Timoun Restavek subventionnent le complément.

    Pour les cantines, nous avons besoin de votre aide. Un petit geste nous aiderait vraiment à lutter contre toute cette misère et ces souffrances.

    Lisez notre article sur les problèmes actuels à Cité soleil. Au regard des difficultés des Haïtiens, nos problèmes peuvent être un peu relativisés.
    Bon courage à tous.

  • Message de Mireille Bertrand Lhérisson

    Consultante internationale, entrepreneure, poète... voici le message à ses concitoyens de Marielle Bertrand Lhérissson.

    URGENCE HAÏTI ! CORONAVIRUS DANS NOS MURS.
    POUR NE PAS RECOMMENCER LA CHRONIQUE DES CATASTROPHES ANNONCÉES : SÉISME DE 2010, OURAGAN MATTHEW 2016, CHOLÉRA !...
    PEUPLE HAÏTIEN, EN HAÏTI ET À L’ÉTRANGER, AMI.E.S D’HAÏTI, UNISSONS-NOUS POUR PARER À CETTE NOUVELLE HÉCATOMBE QUI MENACE HAÏTI, EN PLUS DE LA FAMINE QUI S’EN SUIVRA !

    ARRETER D’ATTENDRE, DE QUÉMANDER. PRÉPARONS-NOUS !

    Il est temps que l’Etat haïtien retrouve les ressources du pays pour parer à l’épidémie de Coronavirus qui arrive en Haïti.
    Puisqu’il n’y aura plus la manne de l’aide internationale, il faut s’y préparer en mettant en mouvement les moyens médicaux du pays pour éviter cette nouvelle "catastrophe annoncée".
    Après l’urgence de fermer l’aéroport, quelques mesures proposées par Auguste DMeza :
    1. Rendre fonctionnel l’hôpital de Croix des Bouquets financé par la Turquie. Le stock d’équipement est bloqué à la douane de Port-au-Prince pour faute de paiement et est en train d’être vendu aux enchères à des "chers amis" pour "organiser sans doute le marché noir ".
    2. Ouvrir l’hôpital Simbie Continental de Martissant.
    3. Utiliser les ressources du fonds d’urgence pour désastres "le 1%des taxes prélevé chaque mois sur les salaires des fonctionnaires" (1milliard de gourdes). .
    ...
    Et aussi rapatrier les milliards de dollars volés par les précédents dirigeants et leurs acolytes !

Derniers articles

  • Série 8 Sculptures métalliques nouvelles

    par Gérard

    Haïti est à feu et à sang à cause de la main mise des gangs sur le pays. Les artistes, sculpteurs sur fer, rackettés ou chassés ne peuvent plus travailler. Il est très difficile de trouver ces oeuvres. Ces arbres de vie sont les derniers que nous avons pu acheter auprès des artisans d’art du village (...)

  • Une semaine en Haïti N° 1547

    par Gérard

    Rien ne change. Tout s’aggrave dans ce pays où les gangs sont les maîtres d’une partie du pays et exercent une violence de plus en plus sanguinaire. La population, dans ce contexte, est au bord de la famine. Des milliers de familles tentent de quitter le pays.
    Le Collectif Haïti de France donne (...)

  • Une étude du New York Times, en 4 articles...

    par Gérard

    Une étude du New York Times, en 4 articles très intéressants et faciles à lire sur la dette d’Haïti envers la France ; On y explique comment Haïti, à cause de cette dette inimaginable, payée jusqu’au dernier sou, a plongé durablement - jusqu’à aujourd’hui - ce petit pays dans la misère et la violence dont (...)

  • Une semaine en Haïti N° 1546

    par Gérard

    Mauvaises nouvelles. La situation locale laisse présager un désastre pour le pays. Autant de morts dans ce petit pays, c’est inimaginable. On ne voit pas de solution tant les gangs sont bien installés, dans une guerre qui n’a pas de fin, plonge la population dans la peur et la souffrance.
    Nous (...)

  • Une semaine en Haïti N° 1545

    par Gérard

    Le Collectif Haïti de France représente 64 Associations travaillant en Haïti. Rejoignez ce collectif individuellement ou en tant qu’association. La situation en Haïti est catastrophique. Les circonstances font qu’on en parle peu. Des drames humains touchent le pays qui s’enfonce dans la violence et (...)

  • Haïti s’enfonce dans une violence de plus en plus sanglante.

    par Gérard

    Comment faire pour aider ce pays ou chaque semaine les nouvelles sont de plus en plus terribles. Les gangs conquièrent littéralement des quartiers les uns après les autres, coupent les routes, tuent et violent dans la plus grande impunité. Le trafic d’armes et de drogue bat son plein, apportant aux (...)

  • Une semaine en Haïti N° 1544

    par Gérard

    Le Collectif Haïti rassemble 64 Associations travaillant en Haïti.
    Son existence est nécessaire et permet aux associations d’être présentes à de haut niveaux qui ne sont pas accessibles à chacune des petites associations.
    La violence ne fait que s’aggraver, avec des guerres de gangs surarmés, chassant (...)

  • Une semaine en Haïti N° 1543

    par Gérard

    L’hebdomadaire du Collectif Haïti de France
    Une rédaction d’Alterpresse … avec le soutien de la Fokal
    No 1543 | mercredi 20 avril 2022
    Rejoignez le Collectif Haïti de France.
    Le Collectif regroupe 64 Associations travaillant en Haïti.
    Plus que jamais, Haïti est en souffrance et ses enfants ont besoin (...)

  • News Letter du Collectif Haïti de France

    par Gérard

    Rejoignez le Collectif Haïti de France.
    Le CHF regroupe 64 associations qui travaillent en Haïti.
    Pour lire les dernières nouvelles d’Haïti, cliquez sur l’icône ci-dessous.

  • Carnet rose

    par Gérard

    De temps en temps, il y a des bonnes nouvelles !
    Le bébé de Stéphanie est né fin mars.
    Stéphanie est une amie que nous connaissons depuis très longtemps.
    Elle était encore petite quand son père, Dieury est décédé. il était le premier collaborateur en Haïti, bien avant même que l’association soit (...)

décembre 2022 :

Rien pour ce mois

novembre 2022 | janvier 2023

Deux voyageuses en Haïti. Récit en images.

Des BosMetals

Vidéo