Les micro-crédits

Il faut des sommes suffisantes pour pouvoir se lancer.
Il faut des compétences ou une formation et un suivi régulier.
Les quelques exemples des articles ci-dessous nous aident à réfléchir sur ce type d’aide.
Nous sommes très perplexes devant les entreprises de micro-crédits avec des intérêts très élevés ( 40 à 100%) et des sommes prêtées très faibles, derrière lesquelles se cachent souvent des banques ou qui sont organisées comme des banques. L’opacité des structures et les principes de recouvrement posent des problèmes.


Actualités

  • Livraison aux cantines. Ambassade de France.

    Nous avons reçu les premières aides de l’Ambassade de France pour les trois écoles :

    Massawist à Verrettes, 220 élèves
    Fraternité à Cité soleil 224 élèves
    Timoun Restaveks à Belair. 100 élèves.

    Il faut pour ces écoles servir environ 110000 repas dans une année

    Voici le mail de Jérémie Wilglais notre représentant en Haïti.

    Lors de la livraison des sacs de riz j’ai reçu :

    120 sacs de 50 kg réparties comme suit :
    48 (Ecole Massawiwt) 48 (Ecole Fraternité) 23 (Ecole Belair),
    un sac est resté aux manutentions,
    les gars du camion n’ont pas voulu rentrer à Cité Soleil on a déchargé au parking d’Aciérie d’Haïti.

    Pour les haricots et Maïs j’ai reçu :

    20 sacs de 50 kg de maïs ( 8, 8, 4 ) et
    40 sacs de haricots de 25kgs ( 16, 16, 8 )

    Normalement on devrait recevoir le double pour les haricots, soit 2 tonnes (80 sacs), étant donné qu’il n’avait pas suffisamment pour livrer la totalité, l’Agronome a ordonné de livrer en attendant ces 40 sacs et la différence arrivera après.
    Je dois le lui signaler dans un mail.

    Bien sûr, cette aide ne suffit pas et les associations Enfants-Soleil et Timoun Restavek subventionnent le complément.

    Pour les cantines, nous avons besoin de votre aide. Un petit geste nous aiderait vraiment à lutter contre toute cette misère et ces souffrances.

    Lisez notre article sur les problèmes actuels à Cité soleil. Au regard des difficultés des Haïtiens, nos problèmes peuvent être un peu relativisés.
    Bon courage à tous.

  • Message de Mireille Bertrand Lhérisson

    Consultante internationale, entrepreneure, poète... voici le message à ses concitoyens de Marielle Bertrand Lhérissson.

    URGENCE HAÏTI ! CORONAVIRUS DANS NOS MURS.
    POUR NE PAS RECOMMENCER LA CHRONIQUE DES CATASTROPHES ANNONCÉES : SÉISME DE 2010, OURAGAN MATTHEW 2016, CHOLÉRA !...
    PEUPLE HAÏTIEN, EN HAÏTI ET À L’ÉTRANGER, AMI.E.S D’HAÏTI, UNISSONS-NOUS POUR PARER À CETTE NOUVELLE HÉCATOMBE QUI MENACE HAÏTI, EN PLUS DE LA FAMINE QUI S’EN SUIVRA !

    ARRETER D’ATTENDRE, DE QUÉMANDER. PRÉPARONS-NOUS !

    Il est temps que l’Etat haïtien retrouve les ressources du pays pour parer à l’épidémie de Coronavirus qui arrive en Haïti.
    Puisqu’il n’y aura plus la manne de l’aide internationale, il faut s’y préparer en mettant en mouvement les moyens médicaux du pays pour éviter cette nouvelle "catastrophe annoncée".
    Après l’urgence de fermer l’aéroport, quelques mesures proposées par Auguste DMeza :
    1. Rendre fonctionnel l’hôpital de Croix des Bouquets financé par la Turquie. Le stock d’équipement est bloqué à la douane de Port-au-Prince pour faute de paiement et est en train d’être vendu aux enchères à des "chers amis" pour "organiser sans doute le marché noir ".
    2. Ouvrir l’hôpital Simbie Continental de Martissant.
    3. Utiliser les ressources du fonds d’urgence pour désastres "le 1%des taxes prélevé chaque mois sur les salaires des fonctionnaires" (1milliard de gourdes). .
    ...
    Et aussi rapatrier les milliards de dollars volés par les précédents dirigeants et leurs acolytes !

  • Corona V. Ambassade de France

    Pour ouvrir ce document cliquez sur l’icône. Ce sont les recommandations et décisions de l’Ambassade de France en Haïti.

  • L’épidémie de Corona virus pourrait toucher Haïti

    Le président haïtien Jovenel Moïse a annoncé jeudi les deux premiers cas de coronavirus en Haïti, pays le plus pauvre et le plus densément peuplé de la Caraïbe, dont les autorités ont pris des mesures drastiques pour contenir la propagation de la pandémie. « Nous avons enregistré deux premiers cas de coronavirus sur le territoire national », a déclaré Jovenel Moïse lors d’une allocution télévisée diffusée sur les médias d’Etat.

    Rappelant que son gouvernement « s’était toujours engagé à la transparence sur la gestion de la pandémie », le dirigeant haïtien a appelé la population au calme. Ces premiers cas de coronavirus en Haïti ont poussé le gouvernement à prendre une série de mesures restrictives. Un couvre-feu sera imposé sur tout le pays de 20 heures à 05 heures à compter de vendredi, a indiqué Jovenel Moïse, qui a également déclaré l’interdiction de tout rassemblement de plus de 10 personnes.
    Le président n’a pas fourni de détails sur les cas enregistrés ni sur les dispositions adoptées pour retracer les contacts des personnes infectées ainsi que pour la prise en charge et la protection des concernées.

    Le chef de l’État n’a, non plus, annoncé aucune mesure d’accompagnement dans une situation économique extrêmement difficile.
    Une certaine panique a été rapidement perceptible sur les réseaux sociaux où des internautes n’ont pas caché leurs vives inquiétudes.
    Certains s’interrogent sur le fonctionnement désormais des marchés publics et des transports en commun toujours bondés.
    Qu’en sera-t-il également dans les quartiers populeux où la promiscuité est très élevée ?
    Jusqu’à présent, on savait que plus d’une vingtaine de tests pour des cas suspects ont été effectués.
    Pour le moment, il existe une capacité de 1000 tests gratuits en Haïti, où l’inquiétude grandit, face aux faibles ressources existantes en matière fourniture de services sanitaires. [apr 19/03/2020 20:00]
    Depuis plusieurs semaines nous craignions que l’épidémie touche Haïti.
    La panique pourrait toucher le pays. Les infrastructures pourraient faire défaut pour recevoir les malades.
    L’irrationnel pourrait prendre le dessus en cas développement de l’épidémie.

    Voir en ligne : Le Corona virus risque de toucher Haïti.

  • Suspension des vols vers Haïti

    P-au-P, 15 mars 2020 [AlterPresse] --- En raison de la pandémie du Covid-19 (le nouveau coronavirus) – qui s’étend à travers le monde -, toutes les liaisons aériennes, en provenance d’Amérique latine et d’Europe, sont suspendus pour les deux prochaines semaines (jusqu’à fin mars 2020), annonce le gouvernement de Joseph Jouthe, dimanche 15 mars 2020, dans un point de presse, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.
    Cependant, les vols en provenance des États-Unis d’Amérique vers Haïti, sont maintenus, sur base d’une entente avec les autorités étasuniennes. Toutes les voyageuses et tous les voyageurs qui laisseront les États-Unis, subiront, au préalable, un test de dépistage, pour établir s’ils ne sont pas contaminés au Covid-19.
    Dès ce lundi 16 mars 2020, à minuit (4:00 gmt), les points frontaliers avec la République Dominicaine seront fermés.
    Seules les marchandises pourront transiter aux points frontaliers avec la République Dominicaine. Mais, les autorités sanitaires des deux pays, qui partagent l’île d’Haïti, feront des tests de dépistage du Covid-19 sur les commerçantes et commerçants, qui feront la navette sur la frontière, souligne Joseph Jouthe.
    Rien n’est dit sur le fonctionnement des marchés binationaux, qui connaissent de grandes affluences, généralement tous les lundis et vendredis, des deux côtés de la frontière.
    Dans le même temps, les voyages des officiels d’Etat, vers l’extérieur d’Haïti, sont également suspendus jusqu’à une date indéterminée. Des autorisations spéciales pourront, le cas échéant, être accordées par la présidence, le bureau du premier ministre et le ministère des affaires étrangères.
    Aucun cas suspect, ni confirmé de Covid-19, à date (15 mars 2020) sur le territoire haïtien, selon les précisions du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp).
    Mais, le gouvernement recommande d’éviter tout attroupement de personnes, sans en indiquer le nombre.
    D’aucuns se demandent est-ce que Haïti, à l’instar de plusieurs autres pays à travers le monde, adoptera, prochainement, des mesures de confinement, de fermeture des écoles et universités, de suspension de toutes les activités, pour prévenir la propagation de la pandémie du Covid-19. [emb rc apr 15/03/2020 16:00]

Articles de cette rubrique

  • Un micro-crédit pour Agathe

    par Gérard

    Cet autre exemple de micro crédit permettra à Agathe, qui a perdu sa machine dans le séisme, de reprendre son métier de couturière.

  • Léona monte son petit restaurant

    par Gérard

    Enfants-soleil a aidé une de nos employées à la cantine l’école Fraternité de Cité Soleil à ouvrir un petit restaurant à Port au Prince, grâce à un prêt sans intérêt.

  • Les images du restaurant de Leona

    par Gérard

    Vous avez lu l’histoire de léona et de son micro crédit. Un micro-projet qui lui permet de devenir entièrement autonome et de nourrir sa famille en devenant la "patronne" d’un petit restaurant populaire. Voici les images de ce petit restaurant qui fonctionne maintenant depuis trois mois.
    C’est (...)